La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Automobiles Morgan.
Avatar de l’utilisateur
+8/83
Pilote une sport
Pilote une sport
Messages : 208
Enregistré le : 04 sept. 2013, 21:31
Le bolide : morgan +8
Ma région : pays de loire

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar +8/83 » 04 juil. 2017, 14:13

je laisse la main à LOU01 :roll:
cdt 0,096

Morris
Pilote de kart
Pilote de kart
Messages : 62
Enregistré le : 25 janv. 2016, 21:21
Le bolide : 4/4. +8
Ma région : Normandie

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar Morris » 04 juil. 2017, 14:21

Sur ton vase d'expansion as tu vérifié si le bouchon fonctionnait bien ? Il fait office de soupape de surpression et de decharge,et il existe différent tarage.Si t'es durites se sont aplaties lors du refroidissement c'est que l'air est bien sorti à chaud mais par contre pas de retour à froid :idea: :idea: Si tu supprimes ton vase il te faut un bouchon taré sur le radiateur et ne pas le remplir à ras bord a froid ,laisser 5 cm de vide qui sera comblé par le liquide à chaud .(Principe de l'expansion que l'on fait soit dans le radiateur soit dans un vase à côté )

Avatar de l’utilisateur
LOU01
Modérateur
Messages : 3217
Enregistré le : 23 mars 2010, 17:27
Le bolide : Morgan Série V 1965
Ma région : Au sud de Malvern.
Localisation : La Dombes, terre Ain'dienne, à l'Est de la capitale des Gaules.
Contact :

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar LOU01 » 04 juil. 2017, 19:19

RR16 a écrit :Si j'ai bien compris, vous mettez le tuyau de trop plein dans un bocal. C'est çà ?..

Oui, un bocal qui a un trou de mise à l'air à côté de la durite.
RR16 a écrit :...OK pour le trop plein en chauffant, mais en refroidissant le liquide retourne dans le radiateur ???...

Oui, tout simplement.
RR16 a écrit :....Si je reviens à mon montage.....Soit remodifier le radiateur et y mettre une sortie avec bouchon et sortie de trop plein.

C'est comme tu le sens....
RR16 a écrit :...N'oublions pas que fin Août, je pars faire 1 800 kms avec ma petite auto (même que ma femme me conseille de la mettre sur une remorque derrière le Defender pour aller jusqu'à 30kms de Malvern... Non, mais allo, j'y crois pas.)

Te laisse pas faire, d'ici là tu as le temps de le fiabiliser ton bolide.
RR16 a écrit :....Sachant qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, pensez vous que je dois supprimer mon vase et revenir au montage d'origine.

C'est mon avis et il n'engage que moi, et au lieu de garder le tuyau d'origine qui te jette ton trop plein par terre, tu montes un bocal tout simple qui récupérera ce liquide, et tu vas te balader et tu verras si cela fonctionne ou pas.
LOU01

Avatar de l’utilisateur
RR16
Pilote une automobile
Pilote une automobile
Messages : 143
Enregistré le : 12 août 2016, 17:29
Le bolide : 4/4 Tourer 1972
Ma région : Charente

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar RR16 » 05 juil. 2017, 17:38

RR16 a écrit :
....Sachant qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, pensez vous que je dois supprimer mon vase et revenir au montage d'origine.

C'est mon avis et il n'engage que moi, et au lieu de garder le tuyau d'origine qui te jette ton trop plein par terre, tu montes un bocal tout simple qui récupérera ce liquide, et tu vas te balader et tu verras si cela fonctionne ou pas.

Non, je ne peux pas faire cela sans modifier le radiateur. N'oublions pas, que j'ai supprimé le bouchon de radiateur pour le remplacer par un embout sur lequel se prend une durite reliée au vase d'expansion.
Vase qui a bien sur un bouchon, taré à 1 bar, ou 0.95 comme prévu plus haut dans le topic

Avatar de l’utilisateur
RR16
Pilote une automobile
Pilote une automobile
Messages : 143
Enregistré le : 12 août 2016, 17:29
Le bolide : 4/4 Tourer 1972
Ma région : Charente

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar RR16 » 11 juil. 2017, 21:10

Comme convenu, je valide la température normale, ou pas, par le montage de manos VDO (par mon mécano).
Et je me suis trompé en les commandant. J'ai pris un de température d'huile. Sauf que ce n'est pas d'origine et que le mécano ne sait pas ou mettre la sonde... Cà continue.
Quelqu'un a t'il fait le montage pour avoir une idée ou mettre cette sonde?

Mon gentil mécano pense qu'il pourrait braser un filetage dans le carter moteur inférieur. Pas de soucis, qu'il dit. Sauf qu'il faudrait un joint de carter neuf. Car démontage et remontage sans changer ce joint = fuite assurée.
Deuxième question, ou puis je trouver ce joint (Tourer de 1972, moteur Ford Xflow)?

Merci pour tout. C'est sûr, l'ardoise épaissit...

Morris
Pilote de kart
Pilote de kart
Messages : 62
Enregistré le : 25 janv. 2016, 21:21
Le bolide : 4/4. +8
Ma région : Normandie

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar Morris » 11 juil. 2017, 21:56

Chez burtonpower.com tu vas trouver tout ce dont tu as besoin pour les moteurs Ford :idea: :idea: :idea:

Avatar de l’utilisateur
LOU01
Modérateur
Messages : 3217
Enregistré le : 23 mars 2010, 17:27
Le bolide : Morgan Série V 1965
Ma région : Au sud de Malvern.
Localisation : La Dombes, terre Ain'dienne, à l'Est de la capitale des Gaules.
Contact :

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar LOU01 » 12 juil. 2017, 07:46

RR16 a écrit :....Quelqu'un a t'il fait le montage pour avoir une idée ou mettre cette sonde? ...

En lieu et place du bouchon de vidange avec un adaptateur, pas le meilleur emplacement pour une prise de température mais donne une bonne information tout de même.
Avantage : modification réversible et invisible et investissement minimal.
Pour le manomètre, température eau ou huile, il lit les informations qu'on lui envoie...en dehors du symbole sur le cadran...ce sont les mêmes.
LOU01

Avatar de l’utilisateur
La Taupe
Modérateur
Messages : 2799
Enregistré le : 24 mars 2010, 22:07
Le bolide : Darmont Monoplace
Ma région : Lancashire
Localisation : Rosbifland

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar La Taupe » 17 juil. 2017, 19:26

refroidissement-calorstat.jpg


J'ai enfin retrouvé le crobar que j'avais fait il y a quelques années. Il s'agit de la description du montage ideal d'un vase d'expansion.
Noter que le bouchon du radiateur est un bouchon plein (sans clapet à ressort). Le tuyau de trop plein dans le col du radiateur est remplacé par une durite pression avec serflex et va à l'entrée basse du vase (sur certains vases, l'entrée est un haut mais c'est un tube plongeur qui descend jusqu'au bas du vase). Il est important que le vase soit du type pression capable de supporter la préssion de tarage du système (1 bar pour les 4/4 anciens). S'il est en très bon état ou neuf, on peut monter le bouchon qui était sur le radiateur comme bouchon de vase. Le tube de trop plein du vase sera équipé d'un tuyau qui descend le long du pare-feu pour descendre un petit peu plus bas que le chassis. Là encore, on peut utiliser le petit tuyau qui etait sur le trop-plein du radiateur, il n'a pas besoin d'être resistant à la préssion.
Il n'est pas nécessaire que le vase soit plus haut que le radiateur parce que le vase et le radiateur fonctionnent selon le principe des vases communiquants mais c'est mieux car cette fonction est annulée momentanément si on ouvre un des deux bouchons alors que le système est encore sous préssion ou sous vide (ouverture quand le moteur est en marche ou encore chaud par exemple).
La Taupe

Avatar de l’utilisateur
La Taupe
Modérateur
Messages : 2799
Enregistré le : 24 mars 2010, 22:07
Le bolide : Darmont Monoplace
Ma région : Lancashire
Localisation : Rosbifland

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar La Taupe » 17 juil. 2017, 19:36

Pour la jauge de temperature d'huile, il s'agit vraiment d'un engin qu'on ne rencontre qu'en competition et il sert surtout à verifier que le calorstat du radiateur d'huile fait son boulot. Quand on tire comme une vache sur un bourrin, il arrive un moment ou l'huile deviant trop fluide, le filme casse et les pistons serrent ou les paliers rendent l'âme. Sur une auto de route, il faut vraiment être un bourreau pour en arriver là, surtout si le moteur n'est pas gonflé comme le crapaud dans la fable de Jean de Préfontaines. Je ne m'embetterai vraiment pas à faire des trous et des brasures dans le carter et dans le tableau de bord et de cabler le tout.....à moins d'être un fana du gadget. Quelques fois, trop d'information nuit et on se fait du mouron pour rien parce que l'aiguille a bougé.
La Taupe

hbr5
Pilote un Morgan
Pilote un Morgan
Messages : 1177
Enregistré le : 15 juil. 2011, 19:41
Le bolide : vieux tourer
Ma région : languedoc

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar hbr5 » 18 juil. 2017, 07:20

La Taupe a écrit :refroidissement-calorstat.jpg

J'ai enfin retrouvé le crobar que j'avais fait il y a quelques années. Il s'agit de la description du montage ideal d'un vase d'expansion.
Noter que le bouchon du radiateur est un bouchon plein (sans clapet à ressort). Le tuyau de trop plein dans le col du radiateur est remplacé par une durite pression avec serflex et va à l'entrée basse du vase (sur certains vases, l'entrée est un haut mais c'est un tube plongeur qui descend jusqu'au bas du vase). Il est important que le vase soit du type pression capable de supporter la préssion de tarage du système (1 bar pour les 4/4 anciens). S'il est en très bon état ou neuf, on peut monter le bouchon qui était sur le radiateur comme bouchon de vase. Le tube de trop plein du vase sera équipé d'un tuyau qui descend le long du pare-feu pour descendre un petit peu plus bas que le chassis. Là encore, on peut utiliser le petit tuyau qui etait sur le trop-plein du radiateur, il n'a pas besoin d'être resistant à la préssion.
Il n'est pas nécessaire que le vase soit plus haut que le radiateur parce que le vase et le radiateur fonctionnent selon le principe des vases communiquants mais c'est mieux car cette fonction est annulée momentanément si on ouvre un des deux bouchons alors que le système est encore sous préssion ou sous vide (ouverture quand le moteur est en marche ou encore chaud par exemple).


Merci la Taupe , toujours plus que trééééés interessantes tes interventions !!!

J'aurais si tu le permets une double interrogation :
*concernant la mise en place d'un vase d'expension le bénéfice attendu serait donc la "non perte" de liquide du fait de la dilatation et donc de sa fuite par le trop plein d'origine , dans ces conditions cela n'intervient pas sur la quantité de liquide "utile" pour le refroidissement ? j'ai bon ???

**sur le modèle supersport il existe , d'origine, un reservoir complémentaire situé contre la paroi parefeu , sa fonction si je ne me trompe est d'augmenter le volume de liquide de refroidissement utile et donc ipso facto la qualité du refroidissement .... par contre je suis perplexe sur le comment de la circulation de liquide dans ce reservoir complémentaire , doit il se faire par l'intermédiaire des deux petits tubes qui alimentent ce reservoir , serait-ce que l'un de ses tubes est branché sur la sortie pompe et l'autre sur le retour ???? est ce possible , suffisant ????

Pour tout dire , ce dernier montage me séduit infinniment ... et si je pouvais le réaliser sans trop galérer ............... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:..... mais bon ce ne sont que des rêves !!!

hbr5
Pilote un Morgan
Pilote un Morgan
Messages : 1177
Enregistré le : 15 juil. 2011, 19:41
Le bolide : vieux tourer
Ma région : languedoc

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar hbr5 » 18 juil. 2017, 07:28

La Taupe a écrit :Pour la jauge de temperature d'huile, il s'agit vraiment d'un engin qu'on ne rencontre qu'en competition et il sert surtout à verifier que le calorstat du radiateur d'huile fait son boulot. Quand on tire comme une vache sur un bourrin, il arrive un moment ou l'huile deviant trop fluide, le filme casse et les pistons serrent ou les paliers rendent l'âme. Sur une auto de route, il faut vraiment être un bourreau pour en arriver là, surtout si le moteur n'est pas gonflé comme le crapaud dans la fable de Jean de Préfontaines. Je ne m'embetterai vraiment pas à faire des trous et des brasures dans le carter et dans le tableau de bord et de cabler le tout.....à moins d'être un fana du gadget. Quelques fois, trop d'information nuit et on se fait du mouron pour rien parce que l'aiguille a bougé.


Chuis parfaitement d'accord , pour nos engins avec refroidissement par eau , par contre pour le refroidissement par air cela me parait plus utile car cela donne la seule indication possible sur la T° de fonctionnement ...... tant et si bien que je dois en monter un sur mon Pembleton depuis des lustres et que je ne l'ai toujours pas fait car ça marche aussi très bien sans ça !!! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Toto
Modérateur
Messages : 2539
Enregistré le : 24 mars 2010, 10:44
Ma région : Paris Caen
Localisation : Great Malvern

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar Toto » 18 juil. 2017, 09:41

hbr5 a écrit :..//././/

J'aurais si tu le permets une double interrogation :
*concernant la mise en place d'un vase d'expension le bénéfice attendu serait donc la "non perte" de liquide du fait de la dilatation et donc de sa fuite par le trop plein d'origine , dans ces conditions cela n'intervient pas sur la quantité de liquide "utile" pour le refroidissement ? j'ai bon ???

**sur le modèle supersport il existe , d'origine, un reservoir complémentaire situé contre la paroi parefeu , sa fonction si je ne me trompe est d'augmenter le volume de liquide de refroidissement utile et donc ipso facto la qualité du refroidissement .... par contre je suis perplexe sur le comment de la circulation de liquide dans ce reservoir complémentaire , doit il se faire par l'intermédiaire des deux petits tubes qui alimentent ce reservoir , serait-ce que l'un de ses tubes est branché sur la sortie pompe et l'autre sur le retour ???? est ce possible , suffisant ????

Pour tout dire , ce dernier montage me séduit infinniment ... et si je pouvais le réaliser sans trop galérer ............... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:..... mais bon ce ne sont que des rêves !!!


* oui tu as bon

** monté sur les SS à partir de 1962, c'est à dire lorsqu'ils ont été construits avec la caisse de 4/4. Celle ci était plus basse et donc le radiateur aussi de sorte que les hauts de culasse du TR risquait de ne pas être baignés par l'eau du radiateur. D'où la boîte à eau qui avait pour mission de mettre le niveau de l'eau au dessus du point supérieur de la culasse
Gentleman-Driver

hbr5
Pilote un Morgan
Pilote un Morgan
Messages : 1177
Enregistré le : 15 juil. 2011, 19:41
Le bolide : vieux tourer
Ma région : languedoc

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar hbr5 » 18 juil. 2017, 12:09

Merci Toto , ta réponse est aussi logique que limpide , elle explique le comment du pourquoi de la chose et balaye radicalement ma théorie auto imaginée .....donc , vaut mieux un qui sait que ...Etc.....

Remerciements

Avatar de l’utilisateur
La Taupe
Modérateur
Messages : 2799
Enregistré le : 24 mars 2010, 22:07
Le bolide : Darmont Monoplace
Ma région : Lancashire
Localisation : Rosbifland

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar La Taupe » 18 juil. 2017, 15:35

hbr5 a écrit :J'aurais si tu le permets une double interrogation :
*concernant la mise en place d'un vase d'expension le bénéfice attendu serait donc la "non perte" de liquide du fait de la dilatation et donc de sa fuite par le trop plein d'origine , dans ces conditions cela n'intervient pas sur la quantité de liquide "utile" pour le refroidissement ? j'ai bon ???


20 sur 20. Le vase n'a aucune valeur thermique il ne fait que maintenir le plein du radiateur. Il est encore plus utile sur un Morgan sur que toute autre auto. Dans une avarice quasi ecossaise, Morgan a decidé de supprimer la goulotte de radiateur avec le bouchon apparent des Flat Rad quand il est passé à la calandre ronde. Résultat une goulotte décalée par laquelle il est impossible de savoir si le radiateur est plein ou vide. On le remplit donc systematiquement à ras bord et dès que le moteur chauffe, on fout tout par terre avec les badauds serviables qui viennent te dire que ton auto est incontinente. Et quand c'est de l'antigel, ça coute.


hbr5 a écrit :**sur le modèle supersport il existe , d'origine, un reservoir complémentaire situé contre la paroi parefeu , sa fonction si je ne me trompe est d'augmenter le volume de liquide de refroidissement utile et donc ipso facto la qualité du refroidissement .... par contre je suis perplexe sur le comment de la circulation de liquide dans ce reservoir complémentaire , doit il se faire par l'intermédiaire des deux petits tubes qui alimentent ce reservoir , serait-ce que l'un de ses tubes est branché sur la sortie pompe et l'autre sur le retour ???? est ce possible , suffisant ????

Pour tout dire , ce dernier montage me séduit infinniment ... et si je pouvais le réaliser sans trop galérer ............... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:..... mais bon ce ne sont que des rêves !!!


Un radiateur classique est composé d'un faisceau et de deux "boites" à eau, une en haut et une en bas. Elles servent de tampon dans le circuit pour éviter tout problème de cavitation dans le bloc ou dans le faisceau. Lorsque Chris Lawrence revise la conception de la Super Sports il utilise une caisse de 4/4 plus basse (surface frontale et poids diminués) mais le radiateur du +4 ne passe plus, il est trop haut. En plus. il a besoin d'un faisceau beaucoup plus grand car son TR gonflé produit maintenant 160CV (au lieu de 105). Il ne peut pas descendre le radiateur plus bas car il monte un radiateur d'huile en dessous (tiens, j'ai l'impréssion qu'on rejoint un autre post). Il fait donc fabriquer un radia dont le faisceau est plus haut et surmonté d'un collecteur minuscule et juste suffisant pour distribuer l'eau sur toute la largeur du faisceau mais il faut une boite à eau pour maintenir la charge et avoir un espace mort. Il monte donc celle-ci sur le tablier et la relie au radiateur par le long tuyau que tu as remarqué et un autre qui vient de la pompe à eau pour l'alimenter. C'est tout gagnant car on peut voir le niveau, on a plus d'eau dans le circuit et on augmente les surfaces d'échange. Note: le système n'a pas de vase d'expansion
La Taupe

hbr5
Pilote un Morgan
Pilote un Morgan
Messages : 1177
Enregistré le : 15 juil. 2011, 19:41
Le bolide : vieux tourer
Ma région : languedoc

Re: La restauration d'un Tourer 4/4 de 1972 par un nul.

Messagepar hbr5 » 18 juil. 2017, 19:31

Très sincères remerciements ... c'est quasi miraculeux , voilà t y pas que je parviens a comprendre les mystères des boites à eau après vos mirifiques explications :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Très cordialement !!!


Retourner vers « ___Les Morgan »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités