ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Automobiles Morgan.
Avatar de l’utilisateur
La Taupe
Modérateur
Messages : 2823
Enregistré le : 24 mars 2010, 22:07
Le bolide : Darmont Monoplace
Ma région : Lancashire
Localisation : Rosbifland

ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar La Taupe » 16 avr. 2010, 17:30

C’est à la demande de personne que j’ai essayé pour vous un Darmont Monoplace modèle 1921, le numéro de châssis 41461. Je dois vous dire que je descends à peine d’une Amilcar CGS gonflée par un moteur M2 (c'est-à-dire un latéral de 39CV) puis d’un Peugeot B3P1 tout ce qu’il y a de standard. Ceci pour me re-situer avant de comparer des Chesterfield avec un planche de contreplaqué.

C’est Philippe Moutard-Martin qui me reçoit au milieu d’une rangée de garages de location près d’un terrain vague à Nanterre. Le Darmont trône au milieu de la cour, entre une superbe Ami 6 bleu délavé et une R8 dans son jus qui essaye de se faire passer pour un modèle Gordini. Il y a aussi un des ces fleurons de l’auto de sport française : Une Matra 530, elle est flanquée de la réponse teutonne : un Opel GT.
Le monoplace de cet essai est vraiment laid. Robe verte bouteille Gévéor, intérieur Bordeaux AOC. Pour les non-initiés, sachez que vous achetez un châssis et un moteur et…un point c’est tout. Pour les options, il vous faudra parcourir tous les vendeurs d’occasion européens pour revenir chou blanc.

1.- Equipement/présentation.
Extérieur. C’est un Darmont traditionnel, y compris en ce qui concerne le nombre de roues impair, des roues à peu près circulaires, un porte-bombe anti-crevaison sous le siège, pas de portes, les numéros minéralogiques sont peints à la main. On remarque tout de suite l’absence de miroir de courtoisie…et de rétroviseurs.
Il est équipé de pneus Nitas (tchèques) type H-02 19x350 à chaque coin.
Intérieur.
La finition laisse furieusement à désirer, ça sent le cambouis et le crin de cheval qui ne date pas d’hier. La colonne de direction est visible sur toute sa longueur, hormis le dossier du siège, on remarque l’absence totale de garnitures. Le volant, un Cessna de 12’ permet à un individu de 145cm de se contorsionner confortablement pour se bloquer complètement dans le cockpit. L’avertisseur sonore est en bakélite noire, le son qui en sort doit pouvoir être perçu facilement par une chauve-souris à une dizaine de mètres.
Le propriétaire n’ayant pas souhaité alourdir inutilement l’engin avec un pare-brise et encore moins une capote, il en est dénué. Darmont a livré à la place et sans frais, une capuche en cellophane du plus bel effet.
Le tableau de bord est en aluminium bouchonné, classique, un compte-gouttes à gauche, un ampèremètre-contact magnéto au milieu et un comodo feux-klaxon à droite. La jauge à éssence est très précise dans la mesure où un regard dans le fond du réservoir après avoir dévissé le bouchon depuis le poste de conduite vous rassure sur la présence d’éssence ou pas selon le cas.
Le sol est dans un contreplaqué 7 plis peint à la main en noir mat avec des striures du plus bel effet.

2.- Sur la route.
Ce qui frappe tout d’abord, c’est le son des échappements. On se rend compte tout de suite que le nombre de cylindres est de deux. Un « pop » à la hauteur de vos cuisses de chaque côté toutes les 1 secondes au ralenti. La puissance a été optimisée en enlevant purement et simplement les chicanes des pots de détente et le filtre à air puis en relevant l’aiguille du carburateur Amal 1 ¼ d’un cran. On doit pouvoir amener ainsi le V2 à près de 30CV, mais je vous invite à vous poser des questions sur la garantie.
Cette auto est équipée du modèle Maison, le bruit est….assourdissant. Pour avoir entendu des mégaphones Norton que je trouve un peu bruyants, je préfère ceux-ci mais c’est vraiment une question de surdité. Il présente juste ce qu’il faut avec 20cms de flamme au lever de pied pour se rappeler qu’on est assis dans un engin dangereux. Bien sur, je ne suis pas parvenu à dépasser les 4000 t/mn recommandés pour ne pas exploser le moteur mais on sentait le désir de ce dernier de rendre l’âme. Que nenni, la manette des gaz tendue à en casser le câble, il n’a rien voulu savoir.
Le maniement du levier de vitesse est joyeux, hasardeux et flou. Le couple apparait à 1500 t/mn environ pour disparaitre sans laisser de traces à 2500t/mn exactement. Ca grimpe en ronchonnant, une fois que la seconde est passée, ne touchez plus à rien. La pression d’huile est limitée à la hauteur d’huile dans le réservoir en charge au dessus du moteur. J’invite donc à surveiller attentivement le goutte-à-goutte pour que ça défile à une goutte toutes les 4 secondes en permanence qui vous renseigne mieux que la vapeur sortant du bouchon de radiateur et asperge vos lunettes. Le graissage est à huile perdue et à température ambiante puisque dans un réservoir
séparé. Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter de la viscosité qui restera d’une constance surprenante.
La sensation est vraiment de conduire un engin particulier, du jamais expérimenté jusqu’alors. Ca tient toute la route, ça ne freine ni ne tourne sur les pavés mouillés. Il faut donner des coups de cul pour l’aider à tourner. La direction est extrêmement dure et vague, presque trop vague. Bref, en augmentant le rythme lorsque l’engin a enfin pris son allure croisière (80km’h sur petites routes) on est fasciné par le fait d’être encore en vie et par la roue arrière qui tressaute sur une pièce d’un centime d’euro mais ce n’est pas à corriger au niveau de la direction car le comportement global fait ce qu’il veut sans jamais obéir au pilote. Les épures de suspensions accusent leur âge et sont surprenantes, d’égoisme.
Au bout de 700 mètres, quelques couinements apparaissent. Je les attribue au frottement des pistons dans leur cylindre et à certaines « mises en place » au niveau du verrouillage des crabots des chaines de transmission.
Côté dos, pas un brin de mal, je dirais plutôt une torture continuelle. La jambe gauche est alternativement brulée par l’échappement, ébouillantée par l’eau chaude et inondée par les fuites d’huile, vaguement désagréable, sans me gener plus que ça.
La consommation à ce rythme est de 9l/100km.

Vous comparez l’incomparable ? C’est plus confortable qu’un lit de fakir et ça pousse autant qu’une Mobylette, c’est moins course qu’une Fiat 500. Au niveau du ressenti global, j’ai mal partout.

Conclusion :
C’est l’engin le plus surprenant qu’il m’ait été donné de piloter depuis que j’ai mon permis. C’est merveilleusement anachronique, pas une seule pièce n’a été dessinée correctement, pas une courbe ne s’harmonise avec la suivante. On comprend pourquoi, en 89 ans, ils n’en ont jamais fait un autre. Sur la route, c’est un danger public, rétif et indomptable même si vous le respectez.
Vous voulez vous distraire avec une voiture presque parfaite ? N’importe quelle autre auto fera l’affaire.
Vous voulez vous enticher d’une automobile légendaire, séduisante, la dernière vraie de vraie pour Gentlemen Drivers ? Enlevez vous de l’idée de choisir celle-là et si vous avez l’estomac sensible, attention, vous allez vomir, c’est inévitable.
La Taupe

Avatar de l’utilisateur
LOU01
Modérateur
Messages : 3344
Enregistré le : 23 mars 2010, 17:27
Le bolide : Morgan Série V 1965
Ma région : Au sud de Malvern.
Localisation : La Dombes, terre Ain'dienne, à l'Est de la capitale des Gaules.
Contact :

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar LOU01 » 16 avr. 2010, 18:26

Clair que tu ne nous donnes pas envie d'acheter, que dis-je, même pas envie d'essayer.... :shock:
LOU01

Clint
Pilote une sport
Pilote une sport
Messages : 435
Enregistré le : 25 mars 2010, 11:17
Le bolide : Roadster V6
Ma région : Ouest

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar Clint » 16 avr. 2010, 18:54

Je me suis interrompu a plusieurs reprises pour exploser de rire, mon entourage ne pouvant croire qu'un message pouvait me rendre aussi joyeusement demonstratif ! Un tres tres grand numero ma Taupe !
Je me sens qu'a moitie rassure pour la seconde partie de l'essai du Roadster, mais finalement j'ai un nouvel objectif : informer proprement et t'offrir une nouvelle occasion de nous faire marrer en structurant differemment mon recit.
Bravo l'ami, je m'en suis brule les cuisses :lol:

Pepère

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar Pepère » 17 avr. 2010, 16:00

Etant amoureux de tout ce qui vieux, enfin pas tout si vous voyez ce que je veux dire, car la la perche etait trop longue, j'ai apprecié ta description et j'aimerai bien me trouver un jour face a un de ces engins.

Steph

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar Steph » 21 mai 2011, 16:26

Le précédent propriétaire n'a pas internet et c'est heureux, il aurait pu prendre cet essai mi-véridique, (mi-)journalistique au sérieux. Pour ma part je le trouve distrayant sauf
La Taupe a écrit :Le monoplace de cet essai est vraiment laid
qui est un outrage à l'objectivité et au (bon ?) goût. On peut raconter n'importe quoi sur cet engin vu qu'il est unique et que personne n'aura jamais l'occasion de s'installer à son bord. En revanche balancer ce jugement sans l'illustrer d'une photo est dommage car ça ôte l'envie aux curieux d'en connaitre le seul aspect, visuel, à leur portée (j'ignore volontiers les amateurs de laid qui me font cailler le sang).

Il y a des photos ailleurs sur le site mais bon, dommage pour les visiteurs de passage qui les auront ratées.

Ce qui me me rassure, c'est que le jour où cet engin sera à vendre, son propriétaire devrait pouvoir modérer ce post sans trop de problème...

Tshaw !!

PIERRERS

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar PIERRERS » 22 mai 2011, 14:25

Pourrait-on avoir une photo de l'engin pour donner notre avis ?

Avatar de l’utilisateur
Toto
Modérateur
Messages : 2613
Enregistré le : 24 mars 2010, 10:44
Ma région : Paris Caen
Localisation : Great Malvern

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar Toto » 22 mai 2011, 17:27

Tu parcours ce sujet :
viewtopic.php?f=10&t=32
Gentleman-Driver

PIERRERS

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar PIERRERS » 22 mai 2011, 20:56

Merci

Moi j'aime bien ;) 8-)

Avatar de l’utilisateur
La Taupe
Modérateur
Messages : 2823
Enregistré le : 24 mars 2010, 22:07
Le bolide : Darmont Monoplace
Ma région : Lancashire
Localisation : Rosbifland

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar La Taupe » 27 mai 2011, 16:23

Steph a écrit :Le précédent propriétaire n'a pas internet et c'est heureux, il aurait pu prendre cet essai mi-véridique, (mi-)journalistique au sérieux. Pour ma part je le trouve distrayant sauf
La Taupe a écrit :Le monoplace de cet essai est vraiment laid
qui est un outrage à l'objectivité et au (bon ?) goût. On peut raconter n'importe quoi sur cet engin vu qu'il est unique et que personne n'aura jamais l'occasion de s'installer à son bord. En revanche balancer ce jugement sans l'illustrer d'une photo est dommage car ça ôte l'envie aux curieux d'en connaitre le seul aspect, visuel, à leur portée (j'ignore volontiers les amateurs de laid qui me font cailler le sang).

Il y a des photos ailleurs sur le site mais bon, dommage pour les visiteurs de passage qui les auront ratées.

Ce qui me me rassure, c'est que le jour où cet engin sera à vendre, son propriétaire devrait pouvoir modérer ce post sans trop de problème...

Tshaw !!


Curieux méssage de la part d’une étoile filante qui vient poser son étron fumant et nauséabond sur le zinc de notre illustre Bar avant de repartir aller redresser les tords, pourfendre les infidèles et enfoncer les moulins sur d’autres terres.
Son empressement l’empêche de voir que l’auteur de l’éssai et le propriétaire du laideron dont il est question sont une seule et même personne. Je maintiens donc que l’engin qui adorne mon garage et que j’ai le plaisir d’admirer tous les jours ne répond pas aux canons de l’architecture grecque ou aux proportions fixées par Leonard de Vinci. Même si c’était le cas, la liberté d’expression veut que je puisse exprimer mon avis comme n’importe quel critique sans avoir à souffrir les remontrances d’un badaud ou les leçons de maintien d’un pauvre erre qui ne prend même pas le temps de s’arrêter.
Je rassure quand même celui-là, le Monoplace ne sera pas à vendre tant que je serai en vie et je continuerai à amuser Clint en plagiant son article sur le Roadster dans le style littéraire qui me convient, n’en déplaise à notre adepte du stupidement correct.
La Taupe

Avatar de l’utilisateur
gjm
Pilote une sport
Pilote une sport
Messages : 318
Enregistré le : 15 avr. 2010, 23:31
Ma région : Le Mans
Localisation : le mans
Contact :

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar gjm » 27 mai 2011, 16:49

Je rassure quand même celui-là, le Monoplace ne sera pas à vendre tant que je serai en vie et je continuerai à amuser Clint en plagiant son article sur le Roadster dans le style littéraire qui me convient, n’en déplaise à notre adepte du stupidement correctes d’un badaud ou les leçons de maintien d’un pauvre erre qui ne prend même pas le temps de s’arrêter.
.[/quote]

J'espère bien :D :D et je te la souhaite longue afin que tu puisse en profiter.
Il est absolument génial cet engin et la photo prise en hauteur nous permet d'apprécier sa ligne fuselée.
La Taupe le retour celà faisait un bon moment. ;) et c'est tant mieux.
Amicalement
Jean-Marie

Avatar de l’utilisateur
BJHUIT
Pilote un roadster
Pilote un roadster
Messages : 805
Enregistré le : 12 mai 2010, 18:23
Le bolide : Roadster
Ma région : Bonneval

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar BJHUIT » 27 mai 2011, 16:50

Ben dis donc, je vois que ça a l’air d’aller mieux.

Avatar de l’utilisateur
Le Canut
Pilote un Morgan
Pilote un Morgan
Messages : 1631
Enregistré le : 08 avr. 2010, 14:06

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar Le Canut » 27 mai 2011, 17:11

Il allait plutôt mieux, maintenant il dit lui même "tant que je serais en vie".

C'est bon, il tient le bon bout ;) Viens donc boire une chopine :D
Modifié en dernier par Le Canut le 27 mai 2011, 19:07, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
LOU01
Modérateur
Messages : 3344
Enregistré le : 23 mars 2010, 17:27
Le bolide : Morgan Série V 1965
Ma région : Au sud de Malvern.
Localisation : La Dombes, terre Ain'dienne, à l'Est de la capitale des Gaules.
Contact :

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar LOU01 » 27 mai 2011, 18:15

La Taupe a écrit :...Curieux méssage de la part d’une étoile filante qui vient poser son étron fumant et nauséabond sur le zinc de notre illustre Bar... adepte du stupidement correct.

Oh, mais c'est-y qui tient la forme, not' Taupe.... :D ....
Fais plaisir de te lire à nouveau, et ne te mets pas en rogne pour si peu, n'oublie pas que t'as encore plein choses à nous raconter.... ;) ...
LOU01

Avatar de l’utilisateur
La Taupe
Modérateur
Messages : 2823
Enregistré le : 24 mars 2010, 22:07
Le bolide : Darmont Monoplace
Ma région : Lancashire
Localisation : Rosbifland

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar La Taupe » 27 mai 2011, 21:28

Merci les amis. C'est vrai, j'aurai pu commencer par vous donner de mes nouvelles.
J'ai pris quelques jours de vacances, cette année, je suis allé dans le coma. Je ne le recommande à personne, le temps y était execrable, la bouffe infecte et les autoctones ne sont vraiment pas causants. Heureusement, Toto, qui passait pas loin, m'a pris en remorque et m'a sorti de l'ornière. Je vais beaucoup mieux en effet mais il y eu un peu de grabuge dans le circuit de refroidsissement et la pompe à raisin en a pris un coup. Il y a les roulements qui grincent, le rouet qui a du balourd et le presse-étoupe qui prend l'eau. Le mécano m'a dit qu'il fallait que j'évite les sur-régimes et que pas plus tard qu'à partir de dorénavant, il faut pas que je m'énerve dans les encombrements.
Heureusement dans la liste des trucs que je n'ai le droit que de renifler, le pichtegorne n'apparait pas, alors............................C'EST MA TOURNEE; PATRON!!!
La Taupe

Avatar de l’utilisateur
BJHUIT
Pilote un roadster
Pilote un roadster
Messages : 805
Enregistré le : 12 mai 2010, 18:23
Le bolide : Roadster
Ma région : Bonneval

Re: ESSAI DARMONT MONOPLACE V2 1921

Messagepar BJHUIT » 27 mai 2011, 22:09

La Taupe a écrit :Heureusement dans la liste des trucs que je n'ai le droit que de renifler, le pichtegorne n'apparait pas, alors............................C'EST MA TOURNEE; PATRON!!!


Ca marche, alors à la tienne et engrangeons ça avant qu'il pleuve.


Retourner vers « ___Les Morgan »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité